Le dossier technique du mois : la couture sellier

Article paru dans la Libre Belgique le 27 juillet 2015

Libre Belgique AAC.1*

Libre Belgique AAC.2*

 

Métiers insolites (2/7): Le savoir-faire hérité d’Hermès – La Libre.be

Au fil de l’été, nous vous présentons des métiers hors du commun. Aujourd’hui, Chantal de Meeûs d’Argenteuil détaille sa pratique d’artisan sellier maroquinier, qu’elle a développée chez Hermès, avant d’ouvrir sa propre boutique atelier, à Woluwé.

Source : Métiers insolites (2/7): Le savoir-faire hérité d’Hermès – La Libre.be

Le dossier technique du mois : la parure

Le cuir dans tous ses états

[slideshow_deploy id=’39’]Le cuir est une matière noble et vivante.  Pour des articles haut de gamme façon sellier, Atout Cuir utilise de la vache de qualité et de l’agneau pour l’intérieur.

 

 

Un artisan sellier maroquinier travaille à Woluwé Saint Lambert

 Ayant appris ce métier dans une grande maison de luxe et fait une école d’art et de design, je crée et fabrique des articles en cuir entièrement à la main.

J’ai la passion de travailler comme si le temps faisait marche arrière avec une technique aujourd’hui presque perdue : le point sellier avec une pince à coudre.  La finition de la tranche sera la plus parfaite possible pour que son épaisseur  « s’efface » alors que le corps du sac apportera la rigidité voulue.

J’utilise des peaux de qualité et je ne laisse jamais le temps dicter la réussite financière d’un objet, seule la qualité du résultat compte pour moi.

J’ai appris de façon empirique à graver le cuir et à utiliser le cuir comme support artistique et à lui apporter cette touche unique qui fera de votre sac ou album un objet personnalisé et unique au monde.

Le cuir est une matière vivante et lorsqu’il est travaillé à la main ; il vous accompagnera des dizaines d’années avec un peu d’entretien.   Si votre sac est issu de votre réflexion sur votre besoin ; votre investissement sera récompensé par sa longévité et le plaisir qu’il vous procure.